Jean-Paul Rouot

Un événement Majeur !

S'il est, parmi les 155 jours qu'a duré la croisière, un jour pour lequel je suis capable de dire, instantanément et sans réfléchir, où nous étions et ce que j'ai fait, c'est bien le dimanche 17 janvier 1965. Souvenez-vous : c'est ce jour-là que la « Jeanne » et le « Schoelcher » ont pénétré, en début de matinée, dans le Milford Sound et ont remonté la totalité du fjord, au fond duquel nous avons mouillé pendant que le pacha recevait à déjeuner quelques notables locaux venus à bord en chaloupe.

Pourquoi ai-je conservé un souvenir aussi précis de cette journée ? Tout simplement parce que, ce jour-là, il m'arrivait une chose qui n'arrive qu'une seule fois dans une vie : n'en déplaise à Bernard Coloby qui n'a que 24 jours de plus que moi, le benjamin des midships que j'étais devenait majeur !

Voici d'ailleurs, ci-dessous, ce que j'écrivais le soir même dans mon journal de bord.

DIMANCHE 17 JANVIER 1965

Messe à 7h15. Ensuite, je vais aux postes d'admiration car nous entrons dans le Milford Sound, magnifique fjord situé sur la côte SW de la Nlle Zélande. Le paysage est formidable. Les bords sont à pic. De temps en temps, une petite vallée suspendue aboutit au fjord, donnant souvent naissance à de très belles cascades. Nous mouillons pendant toute la matinée au fond du fjord, quelques visiteurs montent à bord. Comme le fjord fait un coude, nous ne voyons pas la mer, si bien que nous sommes entourés de tous les côtés par des montagnes dont certaines sont couvertes de neige. Le paysage est grandiose.

A 11h00, déjeuner. J'ai retenu une table pour le poste : je fête mes 21 ans ! A la fin de ce repas, en remontant sur le pont, je m'aperçois que nous quittons le Milford Sound, donc la Nouvelle Zélande. Nous cinglons maintenant vers l'autre extrémité de l'Australie.